Suite de mes notes prises au Less Doing Live d’Ari Meisel. Un des talks de cloture, le 2 mai, sur l’éducation des enfants.

J’ai découvert Ben Greenfield, top triathlète et guru de fitness, à cette occasion, et sa présentation a marqué mon esprit. Imaginez un jeune homme athlétique qui monte sur l’estrade, en chaussettes (il pratique le grounding) et qui annonce que le titre de sa présentation est “Comment je suis un mauvais parent”. Le titre original était plus extrême mais il voulait éviter de choquer son voisin pendant qu’il préparait ses slides dans l’avion.

Voici quelques unes des idées présentées par Ben Greenfield (traduites et paraphrasées du mieux que j’ai pu) :

Je ne pratique pas l’école à la maison.

L’école à la maison peut produire des enfants brillants, mais le risque c’est qu’ils soient asociables. Il l’a vécu. Il était toujours le meilleur dans les performances ou les compétitions pendant les activités individuelles, mais dès qu’il y avait une activité ou une épreuve qui nécessitait les capacités de team player, il s’effondrait.

Je ne parcours pas le monde avec mes enfants.

Il a commis cette erreur à une époque, voyageant au début avec sa femme et leurs enfants. Le désir d’avoir des enfants qui connaissent le monde… Mais l’on ne réalise pas que les conditions du voyage, le jetlag, etc, ont un effet sur le système nerveux des enfants encore en cours de formation à cet age.

Je ne laisse pas mes enfants connectés à Internet en permanence.

Il ne laisse pas ses enfants se connecter tout le temps, et met les appareils en mode avion, lorsqu’ils doivent les utiliser de manière prolongée.

L’effet du wifi sur notre organisme… Il a supprimé le wifi chez lui, et le seul moyen de se connecter est d’utiliser des cables qui sont partout sur le sol.

Je laisse mes enfants jouer dans la boue.

Il sort avec ses enfants jouer et faire des exercices physiques au contact de la nature. Le contact avec l’environnement naturel, les germes, etc, est important pour le système immunitaire.

J’ai retrouvé sur le blog de Ben un article où il développe ce point sur l’importance des germes pour la santé des enfants.

Je laisse mes enfants manger tout ce qu’ils veulent…

Néanmoins, il les éduque afin qu’ils prennent des décisions intelligentes.

Je laisse mes enfants être paresseux.

Par exemple, il leur apprend comment être zen… à pratiquer la respiration dite “box breathing” (le cycle “respirer - retenir - expirer - retenir”).

Bonus : Comment lutter contre le jet-lag ?

A une des questions de l’assistance sur comment réduire les effets du décalage horaire, voici ce que Ben pratique :

  • Boire beaucoup d’eau.
  • Réduire la lumière au maximum.
  • Le repas : Bien manger avant un voyage international… Des oeufs.
  • Prendre de la protéine Whey.
  • Le grounding (l’ancrage à la terre) : Etre pied nu le plus possible, à l’hotel par exemple. On peut se procurer les produits d’aide à l’ancrage de Earthing.com (Grounding mats, etc).
  • Bien dormir.