De nos jours, le meilleur investissement que vous pouvez faire pour aller vers la réalisation de vos rêves, ce n’est pas forcément de vous inscrire à une formation diplomante de plusieurs mois, et ainsi payer un droit d’accès à quelqu’un qui est positionné comme un intermédiaire vers la connaissance et son application.

D’une part la connaissance et son application sont accessibles par de multiples moyens, et rapidement, si l’on veut se donner un peu de mal pour chercher et expérimenter. D’autre part, pour des tas d’activités, il n’y a pas besoin de diplomes pour se préparer de futurs revenus.

Ceci est le premier d’une série d’articles sur la mise en place d’un “projet à côté”, ce que j’appelle aussi le “side business” ou “side hustle”, dans le but d’obtenir des compléments de revenus.

Une fois que vous êtes attirés par ça, quels sont les éléments importants pour démarrer dans de bonnes conditions ?

  1. Une bonne dose de volonté et de la discipline
  2. Vous devez vous engager !
  3. Renforcer les croyances qui vont vous servir
  4. Commencer petit et viser le long terme
  5. Ce ne sera pas facile... et alors !



Une bonne dose de volonté et de la discipline

Après une journée de travail, il est difficile de trouver la force de focaliser son esprit sur un projet personnel.

Nous devons vivre notre vie, avec ses aspects importants tels que les moments avec la famille et ses distractions telles que la télé.

Voici une piste de solution :

Mobilisez votre énergie pour faire un peu plus, ou un peu mieux, que la majorité des gens. Et ceci, chaque jour.

Une des clés, c’est la discipline. Une à deux heure(s) de travail par jour, dont une partie pour “travailler sur votre mental”, aide à enclencher le processus.

Soyons franc, pour la plupart d’entre nous, il est possible de faire cet investissement. Si vous ne le croyez pas, passez 10mn à analyser ce que vous faites de votre temps…

  • Le matin au réveil.
  • A la pause de midi.
  • Le soir.

Faites le compte et vous trouverez des choses qui vous prennent du temps et que vous pouvez remplacer par une activité plus utile (pour votre portefeuille).

Et l’autre bonne nouvelle c’est que, pour tout apprentissage, la situation s’améliore avec le temps :

  • Vous gagnerez en motivation et vous trouverez du temps supplémentaire,
  • Vous gagnerez en efficacité et donc votre temps sera mieux utilisé.


Vous devez vous engager !

Parlez-en à une personne de confiance pour exprimer le fait que vous aller faire ce que vous avez décidé de faire.

Mais sans rien attendre en retour, car la décision est la vôtre. Ce que vous voulez c’est qu’une tierce personne soit témoin de votre décision de vous engager. Ainsi, vous savez que si vous ne vous y tenez pas, cette personne pourra vous le rappeler.

Vous pouvez même, c’est encore mieux, parler de votre engagement sur Internet, sur un blog par exemple. C’est puissant comme démarche.

Et vous donnerez régulièrement des nouvelles de votre avancement à la personne à qui vous en avez parlé et aux lecteurs de votre blog, dans le cas d’un blog.


Renforcer les croyances qui vont vous servir

Commencez à faire de petites choses qui vont permettre à la croyance de s’installer et de se renforcer au fil des jours, semaines et mois.

Par exemple, lire et se former sur les compétences nécessaires aux activités que vous voulez lancer et sur les industries concernées.


Commencer petit et viser le long terme

Dans une société moderne dominée par les réflexes de consommation, le “fast” ou même l’instantanné, vous allez devoir développer un état d’esprit à l’opposé de celui de la majorité des gens… si vous voulez vous différencier.

Votre état d’esprit va évoluer pour inclure des concepts tels que :

Je travaille sur mon dévreloppement personnel et mes projets, chaque jour, sans focaliser sur l’attente d’un résultat immédiat.
Vous allez remplacer 1h de télé et/ou d’utilisation passive des réseaux sociaux pour ça.

Je mesure mon progrès régulièrement ; chaque semaine, tous les mois, tous les 3 mois, tous les 6 mois, etc.
Vous pourrez utiliser comme éléments de mesure, le nombre d’actions utiles que vous menez, le nombre de prospects à qui vous proposez du service, le nombre de clients, les chèques que vous recevez, le traffic sur votre site, etc.


Ce ne sera pas facile… et alors !

Les opportunités réelles ne seront pas faciles. Elles demanderont, du moins au début, du travail et/ou de changer des choses en vous.

Changez votre mental pour croire en le fait que vous aimez quand les choses ne sont pas faciles.

La difficulté vous permet de vous dépasser, et vous aimez ça !