La technologie représente un indéniable aspect de notre vie quotidienne. On communique via Skype ou Messenger, on s’oriente en se servant d’applications telles que Maps, on suit les actualités à toute heure et via différents canaux, etc.

Mais on devient assez rapidement prisonnier de cette révolution folle et permanente.

Par exemple, chacun a dû entendre parler ces dernières années des tendances ou innovations telles que Bitcoin, les cryptomonnaies et Blockchain, mais sans arriver à suivre vraiment, et surtout, sans arriver à se faire une idée claire de comment cela pourrait s’appliquer dans sa vie personnelle.

Une pléthore de sources et outils d’information

Des traditionnels réseaux sociaux aux plates-formes professionnelles, la diversité est bien là en termes de moyens d’information.

Les blogs et les channels Youtube constituent un véritable réseau consulté des millions de fois par jour, par des internautes des quatre coins du monde. Mode, maquillage, lecture, cuisine, voyages, jeux vidéo, chroniques… La liste est longue et il y en a pour tous les gouts et centres d’intérêt.

D’autres sources ou services d’information sont beaucoup utilisés, entre autres par ceux qui font de la veille et par les blogueurs. Quelques exemples :

  • Google Alertes : C’est un service qui vous informe par mail lorsqu’une nouvelle page web correspondant aux mots-clés que vous avez choisi, apparaît dans les résultats de Google.

  • Les flux RSS : RSS (et Atom) sont des formats de données utilisés pour la syndication de contenu Web. Tout site web peut générer, via son système de publication (son CMS ou un fichier contenant du code technique exécuté), un flux RSS ou Atom afin que ses utilisateurs puissent récupérer automatiquement l’information actualisée grâce à un lecteur ou un agrégateur de flux.

  • Feedly : C’est un service web servant d’agrégateur pour les flux RSS et Atom.

Pour une utilisation optimale, ces services ou technologies peuvent être combinés avec d’autres outils modernes de veille ou de productivité tels que Evernote, Buffer, etc.

Le bémol ? Ces fonctionnalités demeurent difficiles à maîtriser. Et si leurs avantages apparaissent clairement, peut-on les considérer complètement sans risque ?

Vous cherchez à mieux utiliser ces outils et bénéficier pleinement de leurs avantages ? Lisez la suite !

Méthodologie et organisation

Par où commencer ? Quels outils choisir ? Que faire et quoi éviter ? Comment les manipuler ?

Voici 3 idées pour vous aider à mettre en place votre système, afin que cette offre d’outils d’information soit à votre service (et non le contraire).

1. Allez-y progressivement !

Le plus important : Ne cherchez pas à tout faire, tout tester et maîtriser. N’essayez pas de tout gérer en même temps !

Prenez une personne qui n’a pas l’habitude d’utiliser le moteur de recherche Google. Pensez-vous qu’elle pourra se retrouver sur les outils annexes tels que Maps, Google +, Google Trends… Bien sûr que non. Il y a tout un ecosystème de services, fonctionnalités, et usages, qui prennent du temps à intégrer. Ce sont des compétences spécifiques à développer avec le temps.

Pour y arriver, organisez-vous par étapes, commencez par les larges plates-formes, et approfondissez petit à petit.

2. Diversifiez vos sources d’information !

Bien qu’aujourd’hui, un simple clic sur Google peut apporter une réponse à la plupart des questions, il demeure important de relativiser toute information non vérifiée. Il faut toujours prendre soin de confirmer ses sources en effectuant plusieurs recherches et en recoupant l’information.

Le simple fait d’utiliser un moteur de recherche alternatif à Google tel que DuckDuckGo vous donnera des résultats différents, car l’approche des deux acteurs est différente, ainsi que leurs technologies. Et cela donne accès à des points de vue divers, ce qui va nourrir notre réflexion et permettre des comparaisons.

3. Faites la synthèse !

Consolidez régulèrement les informations que vous trouvez sur chaque domaine qui vous intéresse, et faites une synthèse.

Ce sera utile lorsque vous voudrez vous servir de l’information pour produire un résultat. Vous aurez l’essentiel sous la main, sans avoir à vous perdre dans des liens, articles de blogs, réseaux sociaux et autres sources.

Sens critique et action personnelle

Bien que ces outils constituent une mine pour se documenter, il ne faut pas laisser de côté son sens critique.

Même si on n’est pas un spécialiste, on peut évaluer le fond des choses et classer l’information que l’on trouve selon des critères utiles pour un approfondissement plus tard, tout en évitant la surinformation. Aucun algorithme, aucune plate-forme, ne pourra le faire pour vous. Et c’est important de le faire, si on veut être actif dans le monde qui nous entoure.

En fonction de votre ressenti sur l’information, cherchez des points d’action liés à votre vie. Et passez à l’action car ce n’est qu’ainsi que cela va vraiment vous servir.